titresite
accueil site > Reportages > Z’Arts Up et Z’Ailleurs 2012 > Action culturelle dans le quartier du Mont-Liébaut pour Générik Vapeur et sa (...)

Action culturelle dans le quartier du Mont-Liébaut pour Générik Vapeur et sa Photo Communale

mercredi 13 juin 2012 , par auteur Arnaud Verkindere

trad article traduction [English] [français]

Le spectacle La Photo Communale, programmé dans le quartier du Mont-Liébaut, au sud de la ville, s’inscrivait dans le cadre du 13e festival européen des arts de la rue Z’Arts Up organisé par Culture Commune et la Ville de Béthune.

La Photo Communale est une forme interactive de spectacle de rue créée par la compagnie marseillaise Générik Vapeur. Elle proposait au public de suivre en musique pendant une heure trente la déambulation à travers les rues du quartier du Mont-Liébaut d’un cortège de véhicules dont un appareil photo géant monté sur tracteur – Le Mammouth. Celui-ci tirait de façon improvisée le portrait des habitants se trouvant dans la rue ou à leur fenêtre à ce moment-là, avec le concours d’une brigade de porteurs de cadres en bambous constituée de comédiens professionnels et de 11 bénévoles de la région.

Il s’agit d’un spectacle participatif qui rassemblait pas moins de 10 associations ou structures du quartier du Mont-Liébaut/La Pierrette : l’équipe de foot, les majorettes, la maison de retraite, le club photo de Béthune, le Centre Animation Jeunesse, la médiathèque…. Ces 10 groupes, totalisant environ 150 personnes de tous âges, ont constitué les 9 étapes principales du spectacle. Chacun d’eux ont offert au public et à l’objectif de l’appareil photo géant une mise en scène originale qu’il avait créée au cours des semaines précédentes avec l’aide de Didier Majewski, un artiste plasticien béthunois faisant office de scénographe, en accord avec Pierre Berthelot et Laurent Martin de Générik Vapeur. Chaque groupe était ce soir-là chapeauté par un bénévole du festival, dans ce cas-ci des étudiants de l’Université d’Artois au nombre de 6, qui l’aidait à se préparer à temps, à régler les derniers imprévus ou à regagner le lieu du finale.

Les éléments de décors et les accessoires ont ainsi été fabriqués par les groupes eux-mêmes, après que le scénographe soit, au cours des semaines précédentes, passé plusieurs fois les rencontrer pour discuter de l’image qu’ils souhaitaient donner d’eux-mêmes pendant le spectacle.

A ce titre Didier Majewski a toujours insisté sur le fait que son travail avait été d’aider les groupes à accoucher d’une mise en scène visuellement pertinente. Par exemple, de passage au C.A.J. de Béthune, il s’était entendu dire par les animateurs que ce lieu était pour les enfants et adolescents du quartier un endroit où « souffler un peu ». Il proposa donc à une vingtaine d’enfants du centre de fabriquer des moulins à vents en carton et de les faire souffler dessus ensemble au moment de la photo.

Un bénévole du festival a proposé à Culture Commune de fournir 600 photos du quartier prises pendant les différentes campagnes d’aménagement depuis 40 ans ; aux enfants du C.A.J. qui le souhaitaient d’en faire des « objets d’art » en s’en servant comme matériau de base pour créer des œuvres personnelles.

Commencé à la médiathèque Buridan, le spectacle s’est achevé 1h30 plus tard sur la place de la Communication pour la photo finale des tous les participants et du public encore sur place soit environ 400 personnes. La photo a été prise plusieurs fois, selon un protocole bien établi (compte-à-rebours, feux d’artifices, illuminations, etc.), le public placé devant un container évoquant par sa présence WATERLITZ, la nouvelle création de la compagnie programmée sur la place Foch le lendemain soir.

Le container avait été loué par Culture Commune pour que s’y déroule entre le mercredi 9 et le vendredi 11 mai la sensibilisation au spectacle du public scolaire du quartier. Il contenait l’exposition d’une vingtaine de dessins fantaisistes sur le quartier, tous réalisés par des enfants du C.A.J. au cours d’un atelier d’arts plastiques animé par Didier Majewski et Arnaud Verkindere la semaine précédente, exposition que 300 élèves de maternelle et de primaires des écoles Buisson, Charlemagne et Victor-Hugo sont donc venus visiter.

Photos : Arnaud Verkindere

SPIP | squelette | | plan site | icone suivi activite RSS 2.0