titresite
accueil site > Reportages > Z’arts Up 2011 > Au marché ou à l’école…les compagnies anglaises à la rencontre des (...)

Au marché ou à l’école…les compagnies anglaises à la rencontre des Béthunois

mardi 31 mai 2011 , par auteur Emeline Jersol , Mathilde Vautier

trad article traduction [English] [français]

Scène inhabituelle au marché de Béthune du vendredi matin : trois Granny, toutes pimpantes, avec leurs cheveux blancs et leurs habits désuets déboulent sur fond de musique "has been" au milieu des stands, perchées sur des cabas géants.
"C’est ça qu’il me faut : on met ses courses dedans et on s’assoit dessus !" sourit cette petite dame âgée appuyée sur sa canne et traînant péniblement son cabas. Et la "Granny rose" de lui faire la nique en se moquant de son cabas tout rikiki.

Les Granny Turismo de la compagnie britannique Larkin About ont déambulé sur le traditionnel marché du vendredi de la place Lamartine. Un public amusé - comme cette habituée voulant à tout pris donner à ces trois Mamies un bout de saucisson maison - ou blazé - "Je préfère Mozart" a tranché cette dame, manifestement pas enthousiasmée par les rythmes disco de ces Nannies-…mais certainement pas indifférent : "Ah, ça fait du bien sur le marché, c’était trop calme", s’exclame ce commerçant.

Question de générations pour ces actions culturelles menées dans le cadre du projet ZEPA et du festival Z’Arts Up … Après les Grands-Mères de Larkin’ About, ce fut au tour des bébés légumes de Plunge Boom de venir rencontrer les béthunois dans leur quotidien !

Classe de CP, CE1 et CE2, de l’Ecole Pasteur (soit plus de 120 enfants,) ont participé à l’atelier mené par Ben, de la compagnie anglaise Plunge Boom.

Mais Ben n’est pas venu seul à la rencontre des enfants : il a en effet fait le voyage avec sa famille… de légumes ! De Margaret l’asperge, future ballerine à Beverley, la pastèque de 5 mois, les enfants ont pu découvrir l’univers touchant et les vitamines des « Vegetable Nannies » !

Ben a ensuite mené un atelier de confections de bébés légumes avec les enfants.

Les élèves ont ainsi pu laisser parler leur imagination, créer une famille de légumes et la présenter à l’ensemble de la classe. Du rapport à sa propre famille, « La pastèque s’appelle Monique parce qu’elle ressemble un peu à ma Tata », à l’imagination débordante, « Alors c’est des bébés patates jumeaux et pis la maman c’est l’Ananas, parce qu’elle est plus grande », les enfants ont aussi pu mettre en pratique leur initiation à l’anglais et échanger avec Ben.

Une belle rencontre entre ces enfants et l’artiste, de bon augure pour continuer et développer l’action culturelle entre les artistes anglais et la population béthunoise !

SPIP | squelette | | plan site | icone suivi activite RSS 2.0