titresite
accueil site > Reportages > Z’Arts Up et Z’Ailleurs 2012 > Compagnie n°8 à Z’artsUp

Compagnie n°8 à Z’artsUp

mercredi 16 mai 2012 , par auteur Simon Le Doaré

trad article traduction [English] [français]

Compagnie n°8 – Monstre d’humanités

On assiste à un apéro petits-fours et champagne, dégusté gouluement par 8 grands de ce monde. Grands par leur porte-feuille. Complices, cigares aux lèvres, costume cravate et dédain pour le public, ces huit là ne sont pas pauvres.

Doucement, l’ambiance dégénère, sur l’air du Boléro de Ravel. Nos huit grandes fortunes commencent à s’enduire d’une crème épaisse verdâtre, et à se jeter de la poudre blanche et ocre à la figure. Une orgie s’engage, à celui qui sera le plus salit, jusqu’à l’explosion : un grand boum, beaucoup de fumée, et des centaines de billets qui s’envolent en gerbes. C’est le crash, fini de rigoler. C’est la crise. Hébétés, les 8 personnages avancent tels des zombies, aussi drôles qu’effrayants, jusqu’à rentrer dans la masse du public.

Il se regroupent et exécutent une petite chorégraphie de morts-vivant, puis l’un d’entre eux saisi un micro et les coupe. “Bon c’était bien, on a compris l’idée, ça y est, c’est clair, c’était super hein ?”. Et les voilà moqueurs. Il rient de s’être joués de nous. Le public est bougé, très vite, comme un troupeau, et ils se regroupent, pour un petit discours. “Nous sommes très riches, et c’est grâce à vous, du fond du coeur, merci”.

Ils continueront, dans les scènes suivantes, à nous manipuler, à nous montrer, fièrement quelles sont leurs valeurs, (décès et enterrement d’un iphone…), et combiens ils peuvent être fous, fous de l’argent, du pouvoir, de la séduction. Fous et envieux, défendant jalousement leur place, quitte à être violents.

N°8 nous offre une performance d’acteurs impressionnante, un superbe travail de groupe, qui traite par l’humour, mais avec sérieux, d’un sujet d’actualité, la crise, de ces gens qui la provoquent, et parfois même en profitent. Notons aussi la grande capacité des comédiens à gérer la foule du public, qu’il ne cesse de tromper, de bouger, de couper, sans jamais perdre en dynamique. A voir et à revoir, pour rire et réflechir.

info portfolio

SPIP | squelette | | plan site | icone suivi activite RSS 2.0