titresite
accueil site > Reportages > Z’Arts Up et Z’Ailleurs 2012 > La Photo Communale au Mont-Liébaut

La Photo Communale au Mont-Liébaut

vendredi 25 mai 2012 , par auteur Arnaud Verkindere , Cécile Babin , Marie Bertel

trad article traduction [English] [français]

Vendredi 11 mai 2012 - 18h30, place de la Communication à Béthune, dans le quartier sud de la ville. La patience des habitants est enfin récompensée ! Qui va là ? Surgi d’on ne sait où, le voilà enfin (!), le Mammouth, qui remonte l’Avenue du Mont-Liébaut ! Trois mois après la première rencontre des habitants avec Pierre Berthelot et Laurent Martin, le fantastique engin qui doit tirer le portrait de toute une population fière de son quartier fraîchement restauré et réhabilité fait son apparition sur le lieu du spectacle inaugural de Z’Arts Up ! 13ème du nom !

Dans son sillage, les traits noircis au khôl, une bande d’étranges personnages de blanc vêtus, les uns armés d’une longue tige de bambou et marchant d’un pas martial vers les 400 personnes du public assemblé devant la médiathèque Jean-Buridan, les autres juchés sur un camion accompagnant en rythme l’avancée de ce monstre rescapé d’une lointaine époque où la précision d’une photographie ne se mesurait pas en pixels ou en DPI…

Chantal Lamarre, la directrice de Culture Commune, empoigne son caméscope… Sure : something important is about to happen !!! Ça commence !!! Des gamins courent dans tous les sens. « Où dois-je aller ? », « Sami, tu n’es pas encore avec ton groupe ? Mais qu’attends-tu ? Ils seront chez vous dans 10 minutes ! » Stéphane Schleininger, pimpant coordinateur de ce festival européen des arts de la rue n’a même pas le temps d’achever son interview que « la horde des Générik » déboule en fanfare sur le théâtre des opérations !

Et que le personnel de la médiathèque, de concert, fait la génuflexion devant le nouveau dieu de la Rue, égrenant les instants qui les séparent de la consécration suprême : la mise en boîte de leur scénographie âprement négociée avec le Béthunois Didier Majewski, ci-devant légat-scénographe de la troupe phocéenne, par ces artistes qui viennent tels des anges tutélaires prendre des nouvelles d’un quartier qu’ils avaient déjà ébranlé en 2008 avec le spectacle Transport Collectif, encore dans toutes les mémoires !

Mais voilà que le monstre photo-mécanique gagne déjà la rue de Bruxelles, à la rencontre de Sami et de ses copains footballeurs et des Beffynoises, majorettes habituées du festival. « On a froid, c’est pour bientôt ?  » Le médiateur de Culture Commune ne sait plus quoi faire pour les tenir en place… Un arrêt improvisé devant les seigneurs du palais du nain de jardin local et leur tour arrive ! Clic ! « In the box », comme on dirait dans les symposium de la ZEPA ! Tout un quartier se prend au jeu… les gamins hurlent leur joie et le cortège grossit à vue d’oeil…

Tour à tour, ce sont les femmes du foyer féminin, les photographes amateurs du Groupe Images Contemporaines, les gosses du CAJ et d’Enfance Vaillance, les associatifs de Confitroc, les bénévoles du Secours catholique et les joyeux retraités de la Maison des Sorbiers qui se prêtent à la cérémonie d’adoubement ! Le rythme ne faiblit pas, l’énergie des bénévoles du festival non plus et l’étrange caravane aboutit une heure plus tard sur la place de la Communication pour la photo finale, générale, autour d’un container couvert des dédicaces graphiques des enfants du quartier. Référence à Waterlitz, of course… Dernier compte à rebours et la Photo Communale est dans la boîte, bientôt visible par tous à la médiathèque. Ça y est, le festival est lancé, et sous les meilleurs auspices ! Sun God a terrassé les nuages, qui ne pointeront plus le bout du nez avant quelques jours… le temps pour le public d’apprécier sous un ciel céruléen cette 13ème édition de Z’Arts Up !, en centre-ville et dans les villages alentours.

Texte : Arnaud Verkindere

Photos : Cécile Babin, Marie Bertel, Arnaud Verkindere

SPIP | squelette | | plan site | icone suivi activite RSS 2.0