titresite
accueil site > Reportages > Fish & Chips 2011 > La Scénographie en mots et en images

La Scénographie en mots et en images

vendredi 28 janvier 2011 , par auteur Sylvain Marchand

trad article traduction [English] [français]

Entre l’installation aérienne des Plastiqueurs et celles conçues autour de gaz pyrotechnique des anglais Chris Day, Dan Peppiat ou Pressure Company, la scénographie de cette deuxième édition du Fish & Chips avait le regard pointé vers le ciel.

Les plastiqueurs

Plusieurs jours de résidence à l’Atelier 231 ont permis au collectif rouennais habitué des scénographies extérieures (Viva Cité, Saint Gorgon, Fête de la Scie etc…) de finaliser cette somptueuse installation.

Dans une atmosphère cosie avec fauteuils, sièges, lumières feutrées dans de la « Jelly » anglaise, chaque membre des Plastiqueurs proposent au public de gouter une boisson extraite des plantes « digitales » projetées par le vidéaste NiKoDio. Chacunes d’elles auraient la particularité de dégager la saveur d’un artiste programmé au festival. A vous de choisir votre parfum…

Pressure Company

A mi-chemin entre invention loufoque et boite à musique robotisée…le collectif anglais Pressure Company détourne un camion de lait en machine à percussion hyptnotique (Tonefloat), recréé le son d’un orgue à tuyaux avec du gaz propane à haute pression (Fluxweed) ou déclenche un arc de 50 000 Volts dans le seul but d’émettre un son original (The Galvonium). Ces anglais titillent nos oreilles pour le plus grand plaisir de nos yeux !

Dan Peppiat

Exposés durant 5 mois devant la mairie de la ville de Brentwood (Essex) en tant que mascotte olympique, les dragons et l’Element tree de Dan Peppiat voyagent désormais de ville en ville. Composés entièrement d’objets jetés par les habitants de cette ville ainsi que 200 couvercles de boites de conserves, les adultes et les enfants se font tous petits face à cette structure métallique qui gronde et crache du feu.

Chris Day

Situé à l’entrée de la promenade des anglais, à l’opposé de la structure de Dan Peppiat, l’installation de Chris Day crache des flammes de plusieurs mètres de haut, de façon aléatoire, au passage du public.

Carabosse

Petit clin d’œil à la 1ère édition du Fish & Chips avec l’installation de feu de la compagnie Carabosse venue cette année en version allégée. Leurs sièges chauffants restent encore les meilleures places pour apprécier les divers impromptus ou un fish & chips préparé par les cuisiniers de l’Atelier 231 : Brigitte, Didier et Jean-Claude.

Red Lion Pub

Avant que les Magic Number n’enflamment la piste, les Strangelings prononcent le gagnant de leur grande Tambola. L’heureux élu repartira avec un filet garni concocté par la compagnie. Au menu : des tripes « à la mode de Caen » et des boites de bœuf à la gelée….La chance est parfois vicieuse et ne se présente pas toujours là où on le croit.

Dans la cuisine du Fish and Chips

Jeudi 27 janvier – 23h30

Brigitte, Jean-Claude et Didier ont assuré le service des fish & chips toute la soirée. Environ 80 kg de frites et 16 kg de lieu noir sont passés entre leurs mains. Pour la deuxième soirée, nos cuistots ont servis le double.

Photos : Sylvain Marchand

SPIP | squelette | | plan site | icone suivi activite RSS 2.0