titresite
accueil site > Reportages > Fête dans la ville 2010 > Luc Amoros / Page Blanche

Luc Amoros / Page Blanche

Le choc des images

jeudi 24 juin 2010 , par auteur Coline Bergeon , Yffic Cloarec

trad article traduction [English] [français]

« Et si le monde n’était qu’une page blanche et que les choses n’existaient que parce qu’on les dessine… » Beau sujet de dissertation et belle démonstration offerts par Luc Amoros à Amiens samedi soir ! Avec sa dernière création, Page Blanche, la compagnie poursuit une réflexion menée depuis des années sur le rôle et l’impact des images dans la société.

Devant le cirque Jules Verne, un immense échafaudage divisé en 9 panneaux sert de toile gigantesque à un spectacle haut en couleurs. Pendant près d’une heure, 6 artistes plasticiens européens vont utiliser près de 100 kg de peinture noire, autant de peinture blanche, des kilos de peinture de couleur et 3600 m2 de film adhésif pour nous peindre « leur humeur du jour ». Rapidité d’exécution, habileté, synchronisation, chants et musique jouée en direct sont très vite couronnés d’applaudissements et suscitent justement l’admiration dès la première toile achevée.

« Regarde la vitesse à laquelle ils peignent ! », « Mais pourquoi est-ce qu’ils jettent déjà leur dessin, papa, c’est dommage… » Immense fresque en hommage aux civilisations et aux langues qui disparaissent, tableaux célébrant la mémoire des victimes d’Hiroshima, puis celles des trains de la mort, création sur le rôle de la publicité et le commerce de l’Art : chacune de leur toile collective a remporté un vif succès ! Outre la dextérité des artistes c’est la force de leurs images qui impressionne. En effet si tous leurs tableaux sont aussitôt détruits une fois finis, leur beauté et leur message resteront quant à eux gravés dans nos mémoires !

SPIP | squelette | | plan site | icone suivi activite RSS 2.0