titresite
accueil site > Reportages > NoFit State et Eostiged Ar Stangala à Guipavas > NoFit State et Eostiged Ar Stangala à Guipavas

NoFit State et Eostiged Ar Stangala à Guipavas

mercredi 11 juillet 2012 , par auteur Claire Lamri , Jacques Nicolas , Jean-Marie Grall , Marine Lecoutour , Sophie Stankovitch

21h03, Place Saint-Herbot, avec une demie heure d’avance (pour ne pas être victimes de la pluie qui se fait menaçante), les Eostiged Ar Stangala font leur apparition au cœur du centre-bourg. Les 50 danseurs du Cercle de Kerfeunteun nous plongent dans la fin des années 1930 et invitent le public à danser sur des airs de musette. Mais cette joie de vivre et insouciance est très vite menacée par la Sorcière de Tréqueffelec qui s’invite à la fête et tue froidement un des villageois… Tout de suite, c’est tout le village qui s’unit pour partir à la chasse de cette horrible sorcière. Une course poursuite, entre tradition humour et modernité, un spectacle plein de fougue et d’énergie qui inaugure la soirée de belle manière.

22h32, souriante fenêtre météo :place au spectacle dans ce cadre bucolique, le Parc de Pontanné face à l’Alizé avec Nofit State Circus.

Au loin… On dirait un gallion plus ou moins en perdition, des mâts, des ponts, des passerelles, des tubulures, des filins… en s’approchant de plus près, on sent bien que cette incroyable structure va être le théâtre d’intenses émotions.

Le public ne s’y est pas trompé qui s’installe sur les gradins, se masse, prêt à vibrer.

A l’une des extrémités de la fantasmagorique architecture, un orchestre s’est installé. Le violoncelliste donne le « la ». Là point de diva, mais des enchaînements tango-rock en passant par des grooves jazzy. L’air tout entier se charge des notes de cet opéra et de voix troublante à la Tom Waits.

Soudain, par groupe, surgissent les « Men in black » en cohorte. Sautillants, casques vissés sur la tête, longs manteaux noirs. Ils ne sont pas effrayants, plutôt accueillants, voire bienveillants pour le public qu’ils viennent rencontrer, saluer.

Tantôt en français, tantôt en anglais, un « speaker » habillé façon Trénet répète sans fin la même annonce : « Your security is our priority »*.

Sirène stridente. Les Men in black bondissent sur la structure, se dévêtent de leurs uniformes. Lumière bleue, roulement de pneus. De part en part, l’agitation bat son plein, acrobaties, virevoltes extrêmes, sur terre et dans les airs. Tout se met en marche, ils sont en marche, c’est la révolution des corps, les cris fusent, la poésie s’envole sur les échelles.

Les numéros solo, duo s’enchaînent. Parenthèses toute en douceur, humour, tendresse, et prouesses.

Même si sur la Barricade tout va mal… Tout va bien ! Le feu de la Modern Army embrase les esprits. Les anges passent, les corps se meuvent une ultime fois.

Lente marche finale du funambule. Dernier acte salué par une éblouissante pluie de lumière et de notes et par les applaudissements du public enchanté.

NoFit… no limit !

*Votre sécurité est notre priorité

- plus d’infos : http://www.lefourneau.com/guipavas/12/

info portfolio

SPIP | squelette | | plan site | icone suivi activite RSS 2.0