titresite
accueil site > Reportages > Charli Encor et Stop Gap > Premières rencontres de Charli Encor avec des compagnies du Surrey

Premières rencontres de Charli Encor avec des compagnies du Surrey

lundi 10 janvier 2011 , par auteur Sian Thomas

trad article traduction [English] [français]

C’est par une froide journée hivernale que Charli Encor, Directeur Artistic de « Ballet de Chaises » et artiste de rue français solo de renom, ainsi que Maria Xavier du Cirque Jules Verne d’Amiens Métropole, sont arrivés à Winchester. Après une rencontre avec Sian Thomas et un aperçu de Winchester en période de Noël, tous ont assisté à un spectacle de Blue Apple Theatre, groupe local d’artistes amateurs handicapés au Tower Theatre. Charli a vu leur travail et a rencontré quelques membres du groupe après le spectacle. Sian "espère que Charli pourra aider Blue Apple Theatre à créer un spectacle de rue pour Hat Fair. Pour Charli, c’était l’occasion d’assister à leur travail, de voir ce qu’il serait possible de faire ensemble".

Le lendemain, rencontre avec StopGap : compagnie professionnelle de danse basée dans le Sud Est de l’Angleterre, elle se compose d’artistes handicapés ou non et développe un programme éducatif et d’apprentissage en plus de leurs créations professionnelles dans l’espace public, les festivals d’arts de rue et autres évènements. Il est souhaité, dans le cadre du projet ZEPA, que StopGap et Charli puissent travailler ensemble. Dans un premier temps, ils avaient besoin de se rencontrer, d’apprendre à se connaître ainsi que d’appréhender leur méthode de travail respective.

Charli et Maria, accompagnés de Sian, ont passé la journée avec StopGap et observé leur pratique. La compagnie travaillait avec quelques apprentis, dirigeait un atelier et des discussions.

L’étape suivante pour Lucy et Sho de StopGap, c’est d’aller voir Ballet de Chaises à la fin du mois de décembre à Amiens, et rencontrer Jean-Pierre Marcos et Phillipe Macret du Cirque Jules Verne.

La rencontre de Charli avec StopGap était intéressante et a soulevé un certain nombre de questions sur les différences et les similarités de la pratique des artistes handicapés en Angleterre et en France, en termes d’opportunité, d’attitude et d’assistance. Et cela a été déjà une expérience éducative.

Crédit photo : DR

SPIP | squelette | | plan site | icone suivi activite RSS 2.0