titresite
accueil site > Reportages > Transe Express à Guipavas > Transe Express au Temps Bourg à Guipavas - La préparation

Transe Express au Temps Bourg à Guipavas - La préparation

mardi 5 juillet 2011 , par auteur Loeïza Renaut , Matthias Lavigne

trad article traduction [English] [français]

18h, samedi 2 juillet devant l’école Louis Pergaud, le bruit des tambours se fait entendre au loin. Ce sont les premières notes d’une longue soirée de folie et de poésie. Les tambours de Transe Express et les citoyens-musiciens-volontaires principalement issus du Bagad de Plougastel se donnent la réplique sous l’œil attentif de Gilles Rhode, directeur artistique de Transe Express. Tandis que dans les loges ça s’affaire pour organiser et optimiser le passage à l’habillage des Transe Express, des tambours et des bénévoles, on prépare le pot du Maire. A 19h00 précises le Maire lance cette grande aventure autour d’un pot, remercie l’implication de tous les habitants et rapelle que les bénéfices reçus seront reversés à l’association « Céline et Stéphane » qui soutient la recherche médicale.

Puis Michèle Bosseur et Claude Morizur, co-directeurs du Fourneau présentent le projet ZEPA dans lequel s’inscrit le Temps Bourg. En effet la compagnie Transe Express est une des « compagnies croisées » de ce réseau européen visant notamment à favoriser la circulation des spectacles d’un côté et de l’autre de la Manche et à construire des projets artistiques sur les territoires en impliquant des habitants. Depuis 2009 la compagnie eurroise sillonne les rues de la Zone Européenne de Projets Artistiques avec différents de ses spectacles. Elle a notamment présenté Mobile Homme à Southampton et Truro, Tambours de la Muerte à Brest, Carhaix, Rouen, Béthune ou encore Petit-Couronne, et Maudits Sonnants à Guipavas !

Cette représentation est dédiée à René Delcloy, un des premiers Bretons à se lancer dans l’aventure en 1999 aux cotés des tambours et qui n’a pu participer cette année suite à une blessure. Douze ans après, le Lâcher de Violons innove et se pare de divas, une première en Europe dans les rues de Guipavas.

Après un repas fourni à l’Alizé, c’est le branle-bas de combat dans les loges. Les tambours embarqués et artistes de la compagnie se maquillent aidés par l’équipe du Fourneau. Les loges prennent des allures de Pays des Merveilles, les costumes sont enfilés et chacun commence à se concentrer pour le spectacle. Les tambours impatients jouent dans la cour de l’école.

Dernières touches de rouge par-ci, de noir par là et d’argenté pour finir ; Gilles Rhode donne rendez-vous à tous ces êtres sortis d’ailleurs pour une grande ronde dans la cour. Il donne ses dernières explications et conseils puis lance la cérémonie d’ouverture et d’encouragement bien particulière et propre aux Transe Express. Que la fête soit belle et le métissage fructueux !

- Plus d’infos ici : Temps Bourg à Guipavas

info portfolio

SPIP | squelette | | plan site | icone suivi activite RSS 2.0