titresite
accueil site > Reportages > Nofitstate à Amiens > Nofitstate Circus au Cirque Jules Verne

Nofitstate Circus au Cirque Jules Verne

mercredi 31 mars 2010 , par auteur Maria Xavier

trad article traduction [English] [français]

Le Cirque Jules Verne a accueilli l’équipe artistique de Nofistate Circus pendant 4 semaines. Ce fut une belle occasion d’approfondir nos relations et nos connaissances sur le projet artistique de cette compagnie de Cardiff.

La compagnie Nofitstate est née en 1986 à l’initiative de 5 étudiants passionnés par le cirque. Ils vont créer une petite école de cirque, sans formation particulière dans ce domaine, et ainsi, dynamiser une communauté artistique autour des arts du cirque avec des interventions de plein air, dans des hangars, et quelques spectacles. Les premières collaborations se font avec l’Opéra du Pays de Galles

En 1995, après leur rencontre avec Firenza Guidi, leur travail va s’orienter vers les pratiques artistiques interactives. C’est un style de travail qui place le public « hors des gradins » afin de les faire participer. Cet objectif artistique restera une constante dans leur création. C’est ainsi qu’après 3 semaines de résidence, nous avons pu découvrir pendant 3 soirs, les 25, 26 et 27 mars 2010, la nouvelle forme de Tabù au Cirque d’Amiens.

En 1997, grâce aux aides apportées par la Loterie Nationale de Grande Bretagne, ils mettront en place des Laboratoires de créations avec comme objectif principal la participation des habitants. Sur le plan artistique, ils vont travailler la pluridisciplinarité (vidéo, arts plastiques, danse, musique).

En 2004, ils présenteront leur premier grand spectacle intitulé Immortal issu de leur travail de création-recherche. Crée sous chapiteau sans gradin, ce spectacle impliquant 40 à 60 artistes va connaître un très beau succès. Il sera présenté au festival d’Auch en 2004. Par la suite, naîtra en 2008 le projet de Tabù (spectacle présenté en avril 2009 à Londres, en juillet 2009 à Avignon et en mars 2010 à Amiens.)

Parallèlement au travail de création circassienne, une autre dynamique autour des arts de la rue est développée par Ali Williams et Orit Azaz. Pour le projet Zepa, elles sont allées, en compagnie de Mathilde Vautier, à la rencontre de nos 8 partenaires Français et Anglais pendant 2 semaines. A Amiens, nous avons eu le plaisir de leur faire découvrir notre ville et de partager ainsi des moments privilégiés avec elles.

Une première étape de ce travail art de la rue–cirque sera présentée à Brighton le 23 mai prochain avec nos amis du Festival de Brighton et le projet Park life.

Extraits du spectacle
SPIP | squelette | | plan site | icone suivi activite RSS 2.0