titresite
accueil site > Reportages > Brighton Festival 2011 > Gramoulinophone : une expérience intime aux Pavillion Gardens

Gramoulinophone : une expérience intime aux Pavillion Gardens

mardi 17 mai 2011 , par auteur Mathilde Vautier

trad article traduction [English] [français]

Un pari pour le Brighton Festival : programmer un spectacle dont la jauge est extrêmement limitée, sans pré-réservation. L’objectif célèbre festival britannique était de proposer une petite forme intime, inhabituelle, au public brightonnien familiarisé aux spectacles d’envergure. Et les 13 et 14 mai 2011, les 4 représentations de Gramoulinophone de la compagnie française 2 Rien Merci furent un succès, entraînant les 336 spectateurs (capacité maximum !) dans leur univers singulier…

L’un d’eux, Jim Milnesou, décrit l’expérience sur le site de critiques culturelles Latest 7 : "On sait que, fondamentalement, un spectacle type cabaret-théâtre parisien doit valoir le détour lorsque l’on voit les pelouses du Pavilion Gardens couvertes de gens fondamentalement parisiens faire la queue pour rentrer. 2 Rien Merci a installé le charme nonchalant de Montmartre dans ce parc de Brighton, jusqu’à même produire une légère bruine du sommet du chapiteau. A l’intérieur, un manège de l’étrange active un spectacle de rue à la fois innocent et relevant d’une bizarrerie presque Lynchienne. Une heure est probablement suffisante, mais les trois personnages du spectacle ont su parfaitement créer cet environnement intime…"

SPIP | squelette | | plan site | icone suivi activite RSS 2.0